Crime Time Kings – Naissance d’un crew légendaire

bando

Au crépuscule de l’histoire du graffiti Européen, les Crime Time Kings en écrivent une de ses plus belle page. Une formation incroyable constituée de ce que Paris, Londres et Amsterdam pouvaient offrir de meilleur. Une équipe d’adolescents qui allaient révolutionner l’idée de ce que l’on pouvait se faire du style en important et développant un savoir faire calligraphique qui constitue aujourd’hui les fondations du writing européen.

 

 

New-York est déjà sous le jouc de ces dizaines de jeunes armés de Rustoleum peignant sans relâche le monstre métallique de la MTA, que Bando, jeune parisien, traverse l’Atlantique pour y séjourner à plusieurs reprises. En 1981, il rencontre le photographe Henry Chalfant qui archive déjà l’histoire du graffiti à travers ses clichés. Celui-ci n’a pas encore sorti le fameux Subway Art mais a déjà les deux pieds dans cette nouvelle mouvance alternative issue des quartiers pauvres de New-York. Il presente Bando à Bear 167 des TDS qui l’emmène faire sa première sortie nocturne.

De retour à Paris, Bando ramène dans ses valises ce phénomène incroyable et inédit : le stylewriting. Rapidement, il réplique ce qu’il voit outre-Atlantique dans les rues de Paris. Avec Steph (alias Colt), il monte rapidement une équipe: les CTK, pour Crime Time Kings. Quelques semaines plus tard Bando rencontre Scam à qui il propose d’intégrer le groupe.

Au début de l’automne 84, Bando entame un premier voyage à Londres, à la recherche de connections. En vain. Ce n’est que partie remise puisqu’au printemps 85 il re-tente l’aventure Londonienne. C’est à ce moment là qu’il rencontre Mode2 et Scribbla des The Crime Angels, un crew créé quelques mois plus tôt lors du Jam Rappatack et qui réunit les plus prolifiques writers de Londres. Le pont entre Londres et Paris était instauré et la nouvelle formation TCK allait l’emprunter le plus possible.

C’est également en 85 que Shoe, Jaz et Jan writers hollandais squattent le spot le plus connu de Paris : les quais de Seine. Ils peignent face à la gare d’Orsay et repasse le lendemain pour prendre leurs photos. Les parisiens qui ont vu les pièces, les attendent sur les lieux du crime. Les Amstellodamiens tombent alors nez à nez avec Bando, Mode et Scam. Les gars se check, s’échangent des photos et se rendent compte que dans d’autres villes d’Europe le stylewriting y est présent. Incroyable. La triangulaire Paris, Londres, Amsterdam se dessine et les CTK sans le savoir allaient marquer à tout jamais l’histoire naissante de ce que les médias américains ont commencé d’appeler “graffiti”.

[nggallery id=292]

Les membres du crew sont : Bando, Boxer, Sign, Scam, Mode2,  Angel, Shoe, Delta.

Découvrez plus d’info sur Bando dans un article réalisé en 2013 et rédigé en anglais ICI, ainsi qu’une vidéo extrait du magazine Sous Sol, ICI. Pour finir sur Bando, retrouvez le en action dans une vidéo où il peint son alias (Sens), ICI..

En 87, Joey (DRC) et Squat (Sign CTK) sont interviewés en présence de Mode2, Bando et Boxer. La vidéo est disponible ICI.

Related posts

© LECTRICS. All Rights reserved

The team is composed of:
Izzy Wobster: CEO, Whatyouwrite: news/Twitter manager, A76: news/advertising/photography, Sauciflar: news, Supadope: news/photography
MADE BY DR SLASH
#