BOOK – Graffalife Vol 9 RER C – Words by Mank

Further to the announcement of the awaited new Graffalife book about the Parisian line RER C (video preview HERE). You can read below the text written by Mank WC, OBKOS crew ,plus some great pictures that will be featured on the book. More pictures available HERE.

RER Cocaïne.

Cette ligne m’aura rendu accroc à peindre des trains.
Même si elle n’est pas ma ligne et que je ne l’ai pas beaucoup faite,
elle représente le début d’une passion, violente, absurde, carcérale,
prenante et égoïste.
Des souvenirs de plus de 10 ans sont toujours présents,
mais pas toujours dans l’ordre.
Ceux qui auront vécu cette période, eux sauront les revivre.
Ligne RER C, appelé ligne New York, les RDK, 1K, UV, C99, 3CK, MPV,
des centaines de panels, mon premier whole-car vu sur 2 deck des RDK
qui aura roulé un mois, O’CLOCK qui utilise 5 bombes pour faire un intérieur,
la féro qui nous contrôle avec ma caisse à 10 mètres et mon book dedans,
le bidon placé au milieu des quatre têtes à Gegen utile pour poser les caps,
tous mes panels foireux dont mon premier dégradé,
l’ accès Ermont par la barrière qui existe toujours, mon insouciance,
jamais de stress vu que je ne savais même pas que la PF existe
ni que des MC puissent se trouver là pour surveiller du métal,
se trouver à Gegen et de ne pas pouvoir peindre faute de place,
arriver direct après à Ermont et voir le whole-car des RDK,
ce qui nous a direct démotivé on s’est senti tellement toy ce soir-là,
entendre parler de plans secret comme Dourdan ou Etampes,
se faire toyer par la suge sur le bidon ou les mec ont marqués ” on est qui la???”,
ce bidon est toujours en place,
allez à Trappes sans se rendre compte des possibilités de l’endroit,
tester des caps aiguilles et biseauté en espérant trouver un truc vraiment bien,
faire mon premier C intérieur or contour chrome,
voir l’évolution de la gare d’Ermont-Eaubonne,
peindre à Gegen et voir ses panels sur place en mangeant au mc do,
ne jamais attendre mes circus faute de motivation et de matos,
plus tard croiser MOCK et l’entendre parler de Perreire,
le plan qu’il fait plusieurs fois par jour, y aller aussi,
faire Champ-de-Mars avec reggae night en son de fond,
refaire cet endroit un soir en sachant que le MC est notre pote Pierre ce soir-là
ce qui donne des bottoms,
s’ embrouiller avec un clodo encore à cet endroit au retour dans le tunnel,
voir l’unique wagon du RER C strié comme un gris et ne jamais l’avoir peint,
quel regret !
vivre l’arrivée des nouveaux 2x deck
sans se rendre compte qu’ils amènent la fin du feugra sur toutes les lignes
de par leurs horribles couleurs, suivront sur les lignes la mort des gris
et en métro la fin progressive des modèles les plus jolis,
peindre pendant le plan castor à Chaville directement à quai,
découvrir Orly-ville avec les hauts de caisse milieu de wagon grâce au grillage,
Orly : le seul mc qui a un boerbull de 80 kilos,
se retrouver par hasard dans un terrain et
proposé aux mecs présent d’aller à Gégen,
15 volontaires au départ et quatre mecs sur place,
faire cet endroit sous la tour de contrôle en aprèm
et dire à mon pote cap1 : « mais non le mec de la SNCF il s’en fout »
et devoir courir 5 minutes plus tard,
bien sûr on est revenu après être aller faire Ermont une heure après pour finir, retourner ici encore en 2011 et voir du panel TCP….
Voilà ce qui me passe par la tête en pensant à la C.
Jamais une période comme celle-là ne se reproduira,
tant mieux pour ceux qui l’auront vécu.
 
MANK

 

Related posts

© LECTRICS. All Rights reserved

The team is composed of:
Izzy Wobster: CEO, Whatyouwrite: news/Twitter manager, A76: news/advertising/photography, Sauciflar: news, Supadope: news/photography
MADE BY DR SLASH
#